Le Tonkin Indochine Franaise

le gnral De Lattre de Tassigny avec un gnral amricain

Un americain bien tranqille

La Légion Étrangère à Hanoì

Le film Dien Bien Phu de Pierre Schoendoerffer

Cochinchine Indochine Franaise

Couple Français devant le Café Le Givral Saïgon

Affiche Indochinoise

Entre Ciet et Terre

Tombola des leves pauvres et orphelins Saigon 1954

Cigarettes Mic Extra Cholon

Avion Taxi Indochine

Biere 33 Saïgon

Boites aux lettres de Saïgon

Bière 33 Brasseries et Glacières Indochine

Rfugis vietnamiens sur USS Montague Haphong 1954

Le Tonkin Indochine Franaise

Peugeot 203 Saïgon

Cigarettes Nationales

Marins Français sur le Porte-Avion Lafayette en mai 1953

Souvenir de Haphong en 1954



Colette et son velosolex devant le Cafe Givral Saïgon

Indochine Catherine Deneuve, Jean Yanne

Taxi Renault et Cyclo-pousse Saïgon

Societé Indochinoise de Transports Saigon

L-Amant Marguerite Duras

Halles Centrales de Saïgon

Saigonnaise Ao Dai Saigon

Ford Vedette Saïgon

Aide aux Combattants Indochine

Cigarettes Melia

Garage Charner Saigon

The Far East Air France

Retour sur la page du menu : [Traditions]

La cuisine Vietnamienne

dragon

La cuisine vietnamienne se distingue par sa finesse et sa légèreté. L'utilisation abondante de légumes et d'épices divers en fait un art culinaire aux saveurs uniques. Tour d'horizon sur une cuisine qui sent bon l'exotisme.

Composition de la cuisine vietnamienne

Les Occidentaux font souvent l'amalgame entre la cuisine chinoise et la cuisine vietnamienne. Cette dernière se distingue pourtant par sa finesse, sa légèreté et la diversité de ses plats.
Il existe au Vietnam près de 500 plats nationaux !
La cuisine vietnamienne se caractérise par l'omniprésence de la sauce nuoc-mam, sauce de poisson qui donne le goût à ses mets, alors que la cuisine chinoise se caractérise plutôt par l'utilisation de la sauce de soja et d'huître.

L'art culinaire vietnamien utilise également une grande variété d'herbes aromatiques comme :
le coriandre, le basilic, le raoram, le tiato (sorte de menthe), ou encore la citronelle, additionnés le plus souvent aux plats pour leur donner un parfum subtil. Le riz et les nouilles de riz composent la base de la plupart des plats.

On trouve moins de viande dans la cuisine vietnamienne que de poissons ou de crustacés. De très nombreux plats incluent l'utilisation de crevettes, qu'elles soient grillées, en beignets, dans les potages, ou encore pilées à la canne à sucre (chao tom). Le crabe est également très apprécié en salade ou farci. Il existe de nombreux fruits exotiques qui viennent agrémenter les repas, soit pour les desserts, soit en plats eux-mêmes : Khaki, jujube, dragon vert, carambole, longans, mangoustans,sapotilles, corrosoles, rambutans, pommes d'amour, jacquiers, fruits de la passion...

Spécificités régionales

La cuisine vietnamienne se partage en trois grandes régions, qui correspondent respectivement au Nord, au Centre et au Sud. Chacune de ces régions possède ses propres plats typiques dont les goûts et saveurs varient sensiblement. Le Nord se caractérise par une cuisine plus salée que dans les deux autres parties du pays, tandis que le Centre mange plus épicé et s'inspire fortement de la culture indienne. On y trouve également énormément de fruits de mer. Le Sud préfère quant à lui les mets sucrés, avec une abondante utilisation du lait de coco.

L'art de manger vietnamien

Lors d'un repas vietnamien, tous les plats sont disposés au milieu de la table, chacun s'y sert à sa guise. Un grand nombre de condiments sont également présents : sauce piquante, sauce de soja, éventuellement un petit bol de piment frais et le fameux nuoc-mam.
Le bol et les baguettes sont évidemment les éléments indispensables d'un repas typique. Comme toute cuisine mondiale, c'est à force de pratique que le coup de main vient.

Le bol et les baguettes de la cuisine vietnamienne

Le geste essentiel de cette cuisine est celui de couper les légumes, les viandes, les fruits en dés, en tranches ou en lamelles. La cuisson est souvent brève sauf pour les bouillons qui parfois peuvent être préparés des heures à l'avance ou même la veille du repas. La cuisson brève des légumes leur permet de garder leur saveur, leurs vitamines ainsi que leur valeur nutritive. Les plats sont généralement riches en protéines et en vitamines, pour constituer des repas à la fois sains et équilibrés.

dragon

Recettes

Les Rouleaux de Printemps

Les rouleaux de Printemps

Préparation 40 min
Cuisson 8 min
Difficulté 2/5
Ingrédients

(pour 6 personnes)

Rouleaux : - 12 feuilles de riz - 12 grosses crevettes bouquets ou 24 petites - 3 carottes - 115 g de germes de soja - feuilles de menthe - feuilles de salade (laitue) - champignons noirs - 1 ciboule ou oignon nouveau Sauce: - 4 cuillères à soupe de sauce soja - 2 cuillères à soupe de jus de citron - 1 gousse d'ail - 1 carotte coupée en très petites lanieres - sel, poivre Accompagnement - feuilles de menthe
Recette Décortiquez soigneusement les crevettes. Epluchez les carottes et coupez-les en très fines lanières. Emincez la ciboule et la menthe. Réhydratez les champignons noirs dans un bol d'eau froide. Puis coupez-les en fines lanières. Faites chauffer de l'eau et réhydratez une feuille de riz. Déposez la sur un torchon humide. Placez une feuille de laitue, puis garnissez d'une crevette, carotte, soja, champignons noirs, de ciboule et de menthe. Roulez la feuille de riz en prenant soins de rabattre les cotés pour enfermer la garniture. Entreposez au frais le temps de faire les autres rouleaux de printemps. Pour la sauce, mélangez la sauce soja avec le jus de citron, la carotte coupée en fines lanières, l'ail haché, le sel et le poivre. Servez les rouleaux de printemps accompagnés de la sauce et de feuilles de menthe. Attention à ne pas disposer les rouleaux de printemps les uns contre les autres au risque de rester collés.
Source / Auteur http://www.linternaute.com

dragon

Retour sur la page du menu : [Traditions]

haut de page