Rue des Marins Cholon 1954

Savon Vietnam Saigon

La Croix du Sud rue Catinat Saïgon

Soldat de l'air  en Velosolex Saigon 1951

Hotel du Chemin de Fer Saïgon

Htel Majestic Sagon

Catinat cine Saïgon

Boulevard Charner au fond l'Hôtet de Ville de Saïgon

Les cyclomoteurs sur le boulevard Bonard Saigon

Jeunes Saïgonnaise rue Catinat

Les marins français en 1955 sur la rue Le Loi ex boulevard Bonard à Saïgon

Les fameux taxis Renault 4CV

Solex Famililal à Saïgon

Dynard Panhard Saïgon

Centre ville de Saïgon

Un enfant sur un cyclo-moteur

Vue sur Sagon depuis l'htel Caravelle

La Poste de Sagon

Derrière la Cathédrale Notre Dame Saïgon

Souvenir de Sagon

Café rue Catinat Saigon

Boulevard Charner au fond l'Hôtet de Ville de Saïgon

Enfants dans une rue de Saïgon

Aigle Azur Saigon

Thtre municipal de Sagon

Solex Famililal à Saïgon

Vietnamienne avec un velosolex 45

Taxi Renault 4cv Saïgon

Aigle Azur Indochine

Saigon-Phnom-Penh en 1953

Sita Saigon

Armurerie Caffort, rue Catinat, Renault 4CV

Peugeot 403  Sagon

Le Boulevard Charner

Indochinoises en vlos

Peugeot 203

Air France

La Pagode Saïgon

Location voitures Saigon

Derrière la Cathédrale Notre Dame Saïgon

Course de Cyclo-Pousse Saigon 1948

Two monks in Saigon Air France

Rue Catinat

Le Palais de la Capitale du Sud-Vietnam

Peugeot 203  Sagon

les Messageries Maritimes ont fait le tour du monde

La sortie de la messe le dimanche 16 octobre 1948

Croix-Rouge Française rue Thevenel

Cigares Mlia

Lait SucrÉ Concentré Rosy Saigon

Taxi Renault 4cv Saïgon

La Semaine de Saigon Fevrier 1969

Le livre Cholon

Devant le Parlement Novembre 1963

Peugeot 203

Couple Français devant le Café Le Givral Saïgon

Cigarettes Melia

Palais de Justice de Saïgon

Marché noir Cigarettes Novembre 1967

Marin vietnamien sur un Vélosolex à Saïgon

Les arcades de Saigon 1950

Delahaye Bainier Saïgon

Devant la Station-Service Shell Cyclomoteur, Simca P60 Saïgon-Janvier 70

Jeune Vietnamienne

Soeurs en Solex Saigon

Boulevard Charner Hôtel de Ville de Saïgon

Renault 4CV & Dauphine Boulevard Charner Saïgon

Touristes françaises en Cyclomoteur à Saïgon

Citroen DS19 devant le temple Vinh Nghiem

Brodart rue Catinat Saïgon

Une Renault Dauphine dans une rue de Saïgon

Cyclistes devant l'Hôtel Continental de Saïgon

Vue sur Sagon depuis l'htel Caravelle

Tramway de Saïgon

Saïgon 15 Février 1953

Air France Dunlop

La semaine Saigon avril 1967

Le Docteur Irwin S. Leinbach devant le Parlement Novembre 1963

Jeunes gens en 1967 avec des Mobylettes à Saïgon

Jeux dans les rues de Sagon

La terrase d'un café de Saïgon

La Rue Pasteur ex Pellerin Sagon en 1965 Velosolex Mobylettes

La Croix du Sud rue Catinat Saïgon

Etablissements Marthe Gaschot Saigon

Peugeot 203 sur le Boulevard Bonnard à Saïgon

Centre ville de Saïgon

Cô-Ba Saïgon Hanoï Haïphong

Indochinoises en vlos

Confection Tailleur Coya Saïgon

Cô-bà Pachod Frères Saïgon

Etablissement Lucien Berthet Catinat Saïgon

Jeunes gens en 1967 avec des Mobylettes à Saïgon

Les Boîtes de nuit de Cholon

Saïgon-Paris à scooter Peugeot en 1957

Le livre Cholon

Velosolex sur le boulevard Charner Saïgon

Boulevard Charner Sagon

Eden Sports Saïgon

Citroën Ami 8 Saïgon-Janvier 70

Au Menestrel Saigon 1950

Retour sur la page du menu : [Saïgon]

Drapeau anglais

Cholon Chợ Lớn
(la ville chinoise)

Plan de Cholon en 1953

Plan de Saïgon en 1953

L' Arroyo chinois

Sur l'Arroyo chinois stationnent ou se déplacent en permanence une flottille de 3000 sampans chinois ou jonques depuis l'intérieur du pays le riz brut ou paddy vers les usines de Cholon et transportent aux cargos ancrés dans le port de Saïgon le riz décortiqué en provenance de ces usines.
Plusieurs centaines de milliers de personnes vivent dans « roseauville » dans un enchevêtrement de sampans et de péniches dans la plus grande promiscuité. Des familles entières des enfants aux vieillards sont entassées dans des abris de fortune sur ces embarcations, ici point d' état civil mais des individus qui se répartissent durant la journée dans Saïgon et dans Cholon...
Trois organisations tentent de s'emparer de cette masse les Vietminh, les Bin-Xuyen et les policiers qui se livrent entre eux à une guerre triangulaire pour le contrôle de l' Arroyo.

Arroyo chinois de  Saïgon Arroyo chinois de Cholon-Saïgon en 1954 Chargement de la boule de paddy Cholon-Saïgon

Vue aérienne de Cholon

Vue aérienne de Cholon Vue aérienne de Cholon le boulevard Tang-Doc-Phuong et l'hippodrome de Phu-To

Sur les photos (gauche et centre): le Canal Bonard.
Sur la photo de gauche: le boulevard Tang-Doc-Phuong et l'hippodrome de Phu-To.

Boulevard Galliéni

D'une longueur de 5 Kilomètres ce boulevard est la grande artère qui relie Saïgon à Cholon, on y trouve :
sur le bord de celui-ci le «Parc à Buffles» qui est à la fin des années 40 et au début de la décade suivante est un gigantesque bordel de l'armée avec un sommaire cordon sanitaire avec de nombreuses paillotes en terre battue avec des centaines de filles contrôlées par des mères maquerelles pour le compte du Corps Expéditionnaire français.
A l'extrémité sud c'est Cholon, une ville chinoise où les européens n'habitent pas mais s'y rendent pour l'exotisme, les plaisirs raffinées et la cuisine du «Palais de Jade» et de l' «Arc-en-Ciel» les deux principaux « dance halls ».

Le marché central de Cholon
(maintenant Chợ Bến Thành)
Hâu Giang (anciennement Tháp Muòi)

Le marché Central de Cholon en 1956 Le marché Central de Cholon en 1956 Le marché Central de Cholon en 1954 Le marché Central de Cholon Le marché Central de Cholon

Cholon signifie "grand marché" et représente le grand centre commerçant de la capitale cochinchinoise avec une population d'origine chinoise, les Hoa.
Le Marché de Binh Tay a été construit en 1928 reconnaissable par son beffroi, il fut construit à l'initiative de Quach Dàm (1863-1927), sa gestion était gérée par la municipalité de Cholon.
Il est toujours l'un des centres commerciaux les plus actifs de l'agglomération saigonnaise.

marché central de Cholon Monument de Quach Lam

Un marchand de pétards au marché central de Cholon.

marché central de Cholon

L'église Saint François de Cholon

L'église Saint-François Xavier Cham Tam Cholon L'église Saint-François Xavier Cham Tam Cholon

L'église Saint-François (appelé aussi l'église Cham Tam du père Tam) est située au :
25, rue Trieu Châu (maintenant Toc Lac)
L'église blanche et jaune de Cha Tam a été construite à la fin du XIXe siècle.
A l'intérieur se trouve une statue à l’effigie de Monseigneur François-Xavier Tam Assou (1855-1934), un vicaire apostolique d'origine chinoise.
Le 2 novembre 1963 le président Ngô Dinh Diêm et son frère Ngo Dinh Nhu, fuyant un coup d’État militaire se réfugièrent dans cette église, ils furent arrêtés, puis exécutés sur la route les conduisant au centre-ville de Saïgon.

La rue des Marins

Cholon rue des marins Cholon rue des marins

(Dong Khanh en 1955 maintenant Avenue Tran Hung Dao)

Rue des Marins Cholon Rue des Marins Cholon Rue des Marins Cholon

- au 11 Rue des Marins "Le Grand Monde"
- " 48 Pâtissier "Huynh"
- " 182-184 "Restaurant "Diamant"
- " 325 "Nouveautés Bombay"
- " 386 "Banque Franco-Chinoise"
- " 414 " Restaurant "Ai-Hue"
Cholon abrite les marchés Binh Tay et de Kim Bien, les stands s'installent côte à côte, l'ambiance est conviviale entre le va-et-vient des vendeurs ambulants et l'agitation continue alternée.
La rue Hai Thuong Lan Ong porte le nom du grand maître en médecine du Vietnam. Elle est également connue comme la rue de la médecine traditionnelle, ce quartier et regorge de centaines de boutiques pharmaceutiques homéopathique et traditionnelle chinoises.

Restaurant Kim Linh

Restaurant Kim Linh Cholon Cholon

Le restaurant Kim-Linh est situé au 43-45, rue du Général de Beylié à Cholon, il est fréquenté par les civils européens et les militaires français.

L'Arc-en-Ciel

Arc en Ciel Cholon
Arc-en-ciel Cholon Cabaret Arc-en-Ciel Cholon

L' "Arc-en-Ciel" est un cabaret situé à l'angle du 52-56, avenue Jaccaréo et de la rue des Marins.
Toute la décoration est baroque même avec les taxi-girls.
Le grand art de la « taxi-girl » c'est la vertu , c'est d'être « inaccessible ». Le ticket pour une taxi-girl coûte 100 Piastres ce donne le droit à une heure de danse et de conversation.
L'histoire d' une taxi-girl à l' "Arc-en-Ciel" est magnifiquement racontée par Lucien Bodart ainsi que par Graham Greene.
L' "Arc-en-Ciel" c'est aussi un restaurant réputé...

Restaurant Arc-en-ciel Cholon

Les Boîtes de nuit de Cholon

Une taxi-girl au bar Cholon 1955 Le Grand Monde Miss Saigon 1954 Le Grand Monde Miss Saigon 1954

Le Grand Monde

Au 11 rue des Marins se trouve le « Grand Monde » protégé par de grands murs jaunes.
Fin 1948 c'était le plus vaste établissement de jeux dans le monde après que Macao ait perdu la 1ere place avant la seconde mondiale. Beaucoup de jeux avec une majorité de chinois et de vietnamiens, les français sont minoritaires dans cette nébuleuse, le tai-xieu et le bac-quan sont des jeux chinois absolument impitoyables.

Le Grand Monde Cholon Le Grand Monde Cholon

L'affermage est donnée chaque année par le gouvernement vietnamien, la lutte est âpre entre les macaïtes (chinois de Macao) et les vietnamiens du Bin-Xuyen, il faut savoir que le « Grand Monde » contrôle tout : bien évidemment les jeux mais aussi la prostitution, le commerce en gros de la drogue, la contrebande de l'or, des dollars, des cigarettes, la fabrication des faux et des contrefaçons, mais c'est l'empereur Bao-Daï qui interviendra en dernier ressort.

Les danseuses de Cholon Les danseuses de Cholon

Bay Vien le maître de Cholon

Lê Văn Viễn Saigon 5 mai 1949 Quartier Général des Binh-Xuyen Cholon Bay Vien le maître de Cholon

De gauche à droite
Bay Vien et le Colonel Leroy en 1949, Bay Vien devant le pont en Y à Cholon (quartier général des Binh-Xuyen), Bay Vien (en 1955 Général Lê Văn Viễn).

Le Grand Monde est une « Ferme de jeux » dont l’ouverture remonte au 6 décembre 1946, il fut promulgué par le Haut-Commissaire de France l’Amiral Thierry d’Argenlieu malgré les protestations du gouvernement cochinchinois opposé aux jeux d’argent.
Les concessions étaient accordées pour une durée de deux ans par adjudication au plus offrant. En décembre 1948 cette affermage fut accordé par un consortium de capitaux chinois en provenance de Macao qui accepta de payer 400.000 piastres par jour.
Macao étant alors une colonie portugaise qui vivait presque exclusivement de la contrebande, de l’or et des jeux. Les macaïstes firent une entrée spectaculaire dans la ville chinois de Cholon en amenant avec eux leur personnel : croupiers, chanteuses, taxi-girls, comptables et gardes du corps !
Situé à Cholon à la rue des Marins connue par ses boutiques et ses restaurants, le Grand Monde, est une ville dans la ville entouréé d’une gigantesque enceinte dans lequel on retrouve de tout des hangars de jeux, trois théâtres, deux cinémas ne jouant que des westerns et des films de cape et d’épée chinois, une pagode, un ring de boxe, des acrobates, des marchands de nouilles, un véritable inventaire à la Jacques Prévert.
Tout le monde se fréquente au Grand monde. De vielles femmes édentées et misérables côtoyant des courtisanes les plus élégantes avec des bijoux étincelants.
Plus au fond se trouve le « club privé ». Là se retrouvent les plus gros joueurs de Cholon, les banquiers et les compradores (hommes d'affaires). L’accès aux tables sont interdites aux femmes et les européens admis sont rares. Les niveaux des enjeux sont faramineux, les gains et les pertes se chiffrent par des dizaines de millions de piastres. Le délégué du consortium macaïste est un certain monsieur Trieu-Tuong qui se déplaçait dans Cholon en Cadillac bleu-pétrole. Il ignorera qu’un nouvel homme est train de corrompre les autorités de l’Indochine jusqu’au Chef du gouvernement vietnamien le Président Tran Van Huu ainsi qu’à l’Empereur Bao Daï…

Insigne Bin XuyenBay Vien le maître de CholonInsigne Bin Xuyen

Cet homme c’est Bay Vien qui arrivera en 1951 à fédérer avec lui les chinois les plus riches de Cholon et les Corses dont les plus célèbres d'entre eux, Franchini le célèbre propriétaire de l’ « Hôtel Continental » et Andréani « propriétaire » de la « Croix du Sud » et du Mirador, deux luxueux cabarets. Grâce à cette alliance pour devenir le maître de Cholon, le Grand Monde en son pouvoir va lui permettre de régler les salaires et l'intendance de ses troupes paramilitaires les Binh-Xuyen.
En 1954, après la chute de Dien Bien Phu, Ngo Dinh Diem depuis le « Palais Norodom » devenu « Palais de l’Indépendance » fermera le Grand monde et interdira les jeux.
Bay Vien trouvera vers la France le chemin de l'exil et mourra en septembre 1972 à Saint-Maur (Banlieue Parisienne).

Cholon le jour

Les Boîtes de nuit de Cholon Rue des Marins Cholon Rue des Marins Cholon 1954

Cholon la nuit

La rue des Marins Cholon Le Grand Monde Cholon

Les Orchestres du Grand Monde

Un grand mur sépare les tables populaires du « Cabaret », avec une piste exceptionnelle de cent mètres sur trente avec l’orchestre français de Guy Paquinet (ancien de l’orchestre des collégiens de Ray Ventura qu’il a quitté en mars 1947). La particularité de cet orchestre est que ces membres jouaient toujours en smoking blanc avec un œillet blanc, les musiques interprétées faisaient souvent références aux chansons parisiennes de l’après-guerre avec bien évidemment des taxi-girls, des filles superbes vêtue de soie.
Après Guy Paquinet c'est Alex Caturegli qui dirigera l'Orchestre du Grand Monde, son frère Emile le rejoindra en 1952.

L' Orchestre d' Alex Caturegli

L'Orchestre du Grand Monde Cholon L'entrée du Grand Monde avec le trompetiste Emile Alex Caturegli Cholon

Sur la photo de gauche l'Orchestre du Grande Monde lors d'un gala militaire en 1952
Sur la photo de droite l' Affiche du Spectacle avec le trompettiste Emile Caturegli

Une petite anecdote amusante racontée par Emile Caturegli :
Sur la piste de danse nous avions notre "rat musicien", il connaissait le début et la fin de chaque danse, dès que l'on attaquait un morceau, il sortait d'un petit trou dans le parquet et venait manger quelques cacahuètes et dès la danse finie il réintégrait sa cachette. C'était "notre" attraction !

Le mariage du pianiste Jean Hars, Jacques Chancel figure également sur la gauche avec son épouse

Sur cette photo le mariage du pianiste Jean Hars, Jacques Chancel figure également sur la gauche avec son épouse.
L'Orchestre d' Alex Caturegli donnait également des représentations le Dimanche au Cercle Sportif de Saïgon , et également des enregistrements à l' émission de Jacques Chancel "Récréation" pour Radio France-Asie.
Après le Grand Monde l' Orchestre d' Alex Caturegli se produira ensuite à Paris au "Lido" et au "Moulin Rouge".

Le Mahjong
(Majiang, Majong, Mahjongg, Mah-jong)

Le Mahjong Cholon

"Le Mahong est bien évidemment le jeu le plus populaire à Cholon.
Quand on circule le soir dans Cholon on entend le martèlement extraordinairement rapide et bruyant des dominos jetés sur les tables, dans le silence à peu près complet des joueurs. C'est en effet un jeu qui demande une très grande habilité tactique et une grande concentration, la rapidité même du jeu pouvant dérouter un adversaire distrait.
De plus il faut suivre le jeu ce qui avec plus de cent quarante dominos et trois adversaires demande un certain effort. En somme, en dépît d'une part importante laisées à la chance, c'est avant tout le meilleur stratège qui l'emporte"
Jean-Michel de Kermadec

Le livre sur Cholon

Le livre Cholon

Le livre "Cholon" a éte écrit par Jean-Michel de Kermadec avec des photos de Raymond Cauchetier.
Il a été imprimé en décembre 1955 par l'Imprimerie Française d' Outre-Mer (IFOM)
3, rue Rudyard-Kipling à Saïgon.

dragon

Retour sur la page du menu : [Saïgon]

haut de page